Les bienfait des plantes chez soi. – Nature & Zen  

Les bienfait des plantes chez soi.

Publié par Jul Miette le

Les bienfait des plantes chez soi.

Comment donner vie à une pièce ?  


Y mettre des plantes ! Elles sont bonnes pour le moral. Mieux encore, certaines espèces ont des vertus bénéfiques sur notre santé et notre équilibre psychologique.

Des études scientifiques ont mis en évidence la capacité des plantes d’intérieur à purifier l’air et à dépolluer l’eau.

Les plantes “bien-être”

Peau qui tire, nez qui picote... L'atmosphère de nos intérieurs en hiver est trop sèche et cela provoque une sensation d'inconfort dont on méconnaît souvent l'origine. On se sent bien avec un taux d'hygrométrie de 60% environ, or il se situe plutôt aux alentours de 40% dans la majorité des appartements ou maisons chauffés.
Plus jolies et aussi utiles que les saturateurs pour radiateurs, les plantes d'intérieur augmentent jusqu'à 5% le taux d'humidité des pièces. Elles transpirent, en effet, jusqu'à restituer 97% de leur eau d'arrosage dans l'air ! 
Les espèces les plus efficaces sont celles qui conservent un métabolisme actif durant l'hiver (le manque de lumière les incitant souvent à se mettre au repos) : spathiphyllum, saintpaulia, fougère, bananier, maranta, ficus pumila, sparmannia (tilleul d'appartement), cyperus (papyrus), palmier du genre raphis...
 

Les plantes “assainissantes”

Pas moins de 15000 litres d'air passent chaque jour dans nos poumons ! Nous inspirons en effet 6 à 10 litres par minute. L'air des bureaux et des maisons est le plus souvent confiné et pollué par l'aldéhyde formique et les solvants contenus dans les revêtements de murs et de sols, dans les peintures, les déodorants, etc…
Incroyable mais vrai : nos plantes d'intérieur sont capables de transformer, en 1 à 2 jours, ces substances nocives en particules “propres”... En d'autres termes, elles purifient l'air de nos maisons ! En effet, des plantes saines et bien soignées peuvent réduire la poussière de l'air jusqu'à 20%. Or c'est la poussière qui retient les toxines nocives que nous respirons.
Certaines feuilles, parce qu'elles sont velues ou capables de retenir les graisses, attirent les particules de poussière. Les nervures ainsi que les stomates (l'équivalent des pores de notre peau) absorbent alors les substances nocives. Agissant comme un filtre, elles les restituent un air assaini.
En outre, la poussière se trouve naturellement entraînée vers le terreau des pots. 
Les racines et les micro-organismes du substrat détruisent virus, bactéries et autres substances chimiques pathogènes. Elles s'en nourrissent même en partie ! Il est désormais prouvé que les plantes constituent une véritable réponse biologique à la pollution de l'air. 
Ces recherches ont mis en évidence l'efficacité particulière de certaines familles de plantes : les orchidées, les broméliacées, les plantes succulentes (cactées et plantes grasses), ainsi que les genres kentia, spathiphyllum et dracaena.
 

 

Plantes et acoustique

Échos, résonances et vibrations diverses nuisent à notre confort acoustique dans certaines pièces, notamment dans les bureaux et les salons où sont placés chaîne hi-fi et téléviseur. Chacun a déjà pu le remarquer : certains revêtements muraux comme le bois, plus élastiques que d'autres, “donnent” un meilleur son à notre musique préférée ou à notre home-cinéma. 
Plutôt que de modifier la décoration de votre intérieur, adoptez des plantes. Elles améliorent la circulation du son tout en évitant les réverbérations d'ondes trop rapides. En outre, si elles ne remplacent pas un double-vitrage pour l'isolation, elles amortissent agréablement les vibrations venues de l'extérieur (voitures dans la rue, bruit dans la cage d'escalier...), d'où une 
délicieuse impression de silence et d'intimité. En effet, les plantes à grandes feuilles réduisent le temps de réverbération des hautes fréquences et celles à petites feuilles, les basses fréquences.
Pour une efficacité maximale, mêlez les espèces à larges et petites feuilles, les grandes et petites plantes:
• Groupez-les par 3 ou 5, dans des pots individuels ou, encore mieux, dans de grands bacs.
• Ne concentrez pas les plantes en un seul point. Répartissez des “îlots de verdure” tout autour de la pièce, et notamment dans les coins et devant les fenêtres.
• Couvrez la surface du terreau avec des écorces, de la mousse, des billes d'argile ou tout autre paillis décoratif : les plantes adorent !
Sachez que les recherches et mesures ont prouvé l'efficacité acoustique des espèces très présentes dans nos intérieurs : ficus benjamina, dracaena fragans, draceana marginata, spathiphyllum, kentia, schefflera, philodendron…
 

Il n'y a pas toujours besoin d'équipements compliqués pour améliorer notre qualité de vie et rendre nos intérieurs plus “écologiques” ! La nature y contribue très largement. Alors abusez des plantes sans modération !

Nature et Zen, Pour un quotidien plus Vert ! 

 

 


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


  • Ca donne envie d’en mettre partout !

    Josh le

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.

if (typeof(Spurit) === 'undefined') { var Spurit = {}; } if (typeof(Spurit.Loyaltypoints) === 'undefined') { Spurit.Loyaltypoints = {}; } Spurit.Loyaltypoints.snippet = (function(){ var snippet = { appId: '4', shopHash: '3d1fed2edce958a56ac7b7ed5893996b', moneyFormat: '€{{amount_with_comma_separator}}', customer: { id: 0, balance: 0, spent: 0, rewards: { purchase: 0, share: 0, referral: 0, register: 0, visits: 0, dob: 0 }, referrerId: '' } }; snippet.cartItems = []; return snippet; })();