Reforest'Action – Nature & Zen

Nos engagements pour la reforestation et le développement durable

 Reforest'Action et Nature et Zen

Nature et Zen s'engage avec Reforest'Action

Nature et Zen soutient Reforest'Action

 

Entreprise à vocation sociale fondée en 2010, Reforest’Action permet aux particuliers et aux entreprises d’agir concrètement en faveur de la reforestation en France et dans le monde. Sur reforestaction.com, plateforme digitale unique en son genre, le grand public ainsi que les entreprises, leurs collaborateurs et leurs clients, plantent des arbres dans 15 pays. Ils en mesurent les bénéfices sociaux et environnementaux et peuvent le faire savoir autour d’eux.
Depuis sa création en 2010, Reforest’Action a :

  • planté plus de 3 millions d'arbres ;
  • réuni plus de 80 000 planteurs sur reforestaction.com ;
  • sensibilisé plus d'1,7 million de collaborateurs et clients d’entreprises aux enjeux de la forêt ;
  • généré un impact positif sur les conditions de vie de plus de 30 000 personnes à travers le monde.

Leurs projets de reforestation contribuent au développement de l'économie locale, à la restauration de l'environnement et à la protection de la biodiversité. Ils publient chaque mois l'actualité du terrain dans leur Mag en ligne et sur leurs réseaux sociaux. Leurs partenaires sont tout comme nous des entreprises qui souhaitent agir pour la forêt, le développement social et la biodiversité de façon concrète, mesurable et vérifiable.

Nature et Zen replante des arbres

Nature et Zen œuvre pour sa part à Haïti où Reforest'Action déploie depuis fin 2018 un nouveau projet de reboisement à Lavial, afin de développer une activité d’agroforesterie familiale.

 

LE CONTEXTE

Haïti est l’un des pays les plus déforestés du monde. En 1920, 60% du territoire haïtien était tapissé de forêts, contre seulement 2% aujourd’hui. Le recul massif du couvert forestier s’explique essentiellement par la production de charbon de bois qui constitue la première source d’énergie des populations. La déforestation entraîne l’érosion des sols, la baisse de productivité des terres arables, l’accentuation des sécheresses et de la désertification des territoires. Le passage dramatique de l’ouragan Matthew en octobre 2016 a de surcroît détruit une immense partie des arbres encore sur pied.
La section de Lamontagne de Jacmel, située dans le département du Sud-est d’Haïti, fait face à une grave érosion et une dégradation avancée de ses sols liée au déboisement réalisé par les populations locales pour satisfaire leurs besoins en énergie, pour générer quelques ressources issues de la vente du charbon et pour ouvrir de nouveaux espaces cultivables.

LAVIAL

Date de lancement : 2018

Essences plantées : anacardiers (en diversification d'autres essences)

Objectifs : développement de la sécurité alimentaire et amélioration des revenus des populations locales

Type de plantation : agroforesterie

Activités :  gestion de pépinières, plantation, récolte, création d’une filière de commerce durable

 Partenaires et organismes associés : OJUCAH

 

SUR LE TERRAIN

Reforest’Action, en partenariat avec l’association OJUCAH, développe une activité d’agroforesterie familiale qui consiste en la plantation d’anacardiers pour la consommation de subsistance et la vente sur les marchés locaux. Les anacardiers plantés viendront enrichir une multitude d'essences déjà plantées sur place (manguiers, acérolas, avocatiers...) Le projet Lavial permet ainsi de contribuer à la fois à la sécurité alimentaire des ménages et à l’amélioration de leurs revenus.

Notre partenaire technique

L’Organisation des Jeunes Universitaires de Carrefour pour l’Avancement d’Haïti (OJUCAH), est une association apolitique, à but non lucratif et non confessionnelle réunissant les enfants, jeunes et moins jeunes, sans distinction de genre, de groupe ethnique, de croyance ou d’appartenance sociale des différentes communautés de Lavial. Ils se sont réunis autour de la nécessité de faciliter le développement moral et physique de la zone. L’organisation est née en 1998 au sein de la localité haïtienne de Carrefour, ce qui explique son nom. Elle agit désormais autour de La Vallée et de Lavial et compte un effectif d’environ 1 200 membres actifs répartis à travers les différentes sections rurales de la communauté de Lavial. Elle est reconnue d’utilité publique et enregistrée au Ministère des Affaires Sociales.

Production des plantules au sein d’une pépinière locale dédiée au projet

Une pépinière locale, construite au cours du mois de septembre 2018, permet de produire les plantules. Les activités réalisées dans cette pépinière concernent la préparation des plates-bandes, le remplissage des sachets, les semis, le repiquage, l’entretien (arrosage, désherbage), la fertilisation et la surveillance. Ces activités durent entre 4 et 5 mois entre avril et août. L’équipe d’OJUCAH assure ces activités en recrutant localement des personnels temporaires rémunérés à la tâche. Six pépiniéristes sont ainsi affectés à la pépinière du projet. Les plantations ont lieu à partir de 4 mois après le semis des graines et coïncident idéalement avec le début de la saison des pluies.

Plantation de 200 000 anacardiers dans et autour des champs des agriculteurs

Les anacardiers sont plantés en agroforesterie, en complément d'autres essences déjà présentes présentes in situ, au sein de parcelles privées. Pour chaque parcelle concernée, une convention spécifique est établie entre OJUCAH et les propriétaires afin de les impliquer dans la protection durable des plantations. Les arbres sont plantés directement par OJUCAH et ne seront pas vendus aux propriétaires.

Suivi et entretien des arbres plantés

Pour s’assurer de la durabilité du projet et des bénéfices fournis aux communautés locales, un comité de suivi et d’évaluation, formé de techniciens forestiers et d’animateurs de programme, existe au sein de l’organisation OJUCAH et est chargé de veiller à ce que les familles assurent l’entretien des arbres plantés. OJUCAH s’engage à réaliser un comptage des plantations 6 mois après la plantation et un autre 6 mois plus tard afin d’évaluer les taux de survie obtenus.

Implication et formation des communautés bénéficiaires du projet

L’exploitation des noix de cajou issues des anacardiers bénéficiera – en contrepartie de l’entretien des arbres – à leurs propriétaires. Les communautés locales seront ainsi fortement impliquées au sein du projet. Une formation continue des familles bénéficiaires sera organisée afin de les initier à l’agroforesterie et de promouvoir la valeur durable de l’arbre. Certains membres de la communauté, fédérés par OJUCAH, feront partie de la commission ou du comité qui se chargera de l’exécution et du suivi du projet. Ils seront choisis sur la base de leur implication au sein de projets menés antérieurement par OJUCAH et leur expérience des programmes de reboisement.

Nature et Zen et Reforest'Action