En raison des mesures sanitaires imposées, les livraisons pourront subir du retard, indépendamment de notre volonté.

Livraison GRATUITE à partir de €40.00€ d'achat

Tout savoir sur le kimono et ses principales utilisations

Publié par Nature et Zen le

Tout savoir sur le kimono et ses principales utilisations

Quand on parle de kimono, on pense directement aux lointaines contrées de l’Extrême-Orient et du Japon en particulier. En effet, il s’agit de la tenue traditionnelle des Japonais qui s’est exportée en Occident à travers les arts martiaux notamment. Aujourd’hui, nous allons porter des précisions sur ce qu’est vraiment un kimono et dans quel cadre on le porte.

Qu’est-ce que le kimono ?

Dans notre imaginaire, le kimono est la tenue traditionnelle japonaise. Pourtant, kimono signifie littéralement « tout ce que l’on porte sur soi ». Au Japon, on le désigne alors comme les vêtements que l’on met. Il peut alors s’agir de la tenue traditionnelle que l’on connait, mais également d’un pyjama ou d’un ensemble pantalon et chemise.

L’origine du kimono

Le kimono originel est présenté comme une espèce de robe de nuit. Cette dernière est équipée d’une ceinture en tissu que l’on attache au niveau de la taille.

Si le style était à peu près le même, la qualité de finition par contre était un important indicateur de classe sociale. Les paysans et les pêcheurs portaient généralement des tenues brodées avec des tissus modestes. De l’autre côté, la classe supérieure incarnée par les légendaires samouraïs était vêtue avec des tissus précieux comme la soie.

Cependant, on ne leur donnait pas de nom en particulier. On comprend alors la logique de l’appeler ainsi. En effet, les Japonais ne portaient que cette tenue jusqu’à l’ouverture du Japon au 19e siècle après des siècles d’isolation.

L’évolution de la tenue vestimentaire japonaise

Dès que le Japon a commencé à s’ouvrir à l’Occident, les habitants du pays ont adopté le style vestimentaire européen. Mais cela ne les a pas empêchés de maintenir leurs traditions culturelles. En effet jusqu’à aujourd’hui, le kimono traditionnel est toujours porté de la plus belle des manières. Cela au cours des fêtes et des cérémonies traditionnelles.

Les utilisations du kimono

L’échange de culture à travers la mondialisation a vu le kimono arriver dans le monde occidental à travers différentes utilisations.

Les arts martiaux

C’est dans le monde des arts martiaux que son utilisation est la plus connue. Désigné à tort sous le nom de kimono, son appellation exacte est keikogi qui signifie « tenue d’entraînement ».

Le keikogi est constitué d’une veste et d’un pantalon tous en blanc. Et auxquels on ajoute une ceinture que l’on noue au niveau de la taille. Il faut préciser que la ceinture est également de couleur blanche. Et qu’elle changera au fur et à mesure de l’avancée du pratiquant.

Dans certaines disciplines comme l’aïkido, la tenue est accompagnée d’un hakama, une sorte de jupe pantalon de couleur noire.

Les geishas

L’une des images que l’on a du Japon à travers les films est celle de la charmante dame de compagnie que l’on appelle geisha. Le kimono qu’elle porte est le Hikizuri qui a la particularité d’être très long. De cette manière, il cache les déplacements de la geisha quand elle danse, ce qui la rend encore plus harmonieuse.

La tenue de chambre

Les robes de chambre que l’on arbore fièrement sont en fait inspirées d’un kimono nommé Yukata. C’est une tenue que l’on se voit proposer dans les auberges ou dans les bains publics au Japon. Comme on peut le voir sur le site confortdevie.com, le Yukata est généralement en soie. Ce qui le rend très léger.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.